Dialogue social du 21/09/2015

Question

Lors de cette réunion étaient présents le directeur-adjoint le Cln DEMIERRE Sacha, le responsable du groupement des ressources humaines Ltn-Cln CORDIER Jean-Luc ainsi que son adjointe Mme FERRAND Mylène. La CGT était représentée par Adrien FERLISI pour le CSP de Reims Marchandeau, Alexandre DOUCHET pour le CSP de Reims Witry, Michel PARISOT pour le CSP d’EPERNAY, Jérémy TOUSSAINT pour le CSP de Vitry-le-François, Yoann LACOUR pour le CSP de Châlons en Champagne et Mario SANTIN en tant que représentant départemental de la CGT du SDIS de la Marne. Il y avait également un représentant de FO et de la CGC.

Nous avons débattu en grande partie sur les 8 questions posées au préalable par notre organisation syndicale, qui sont les suivantes :

travaux

Question N°1 : Plusieurs projets de travaux sont en attente et nous souhaiterions avoir quelques précisions sur :

a) Les travaux prévus sur le CSP de Vitry-le François

b) La rénovation de l’immeuble d’habitation du CSP de Reims Witry

c) L’isolation des murs et le changement des fenêtres du CSP Châlons

d) La pose de climatisation dans les chambres du CSP Epernay

Réponse de la direction :

a) Vitry-le-François : la ligne budgétaire concernant l’achat d’un BEA a été redistribuée à hauteur de 600 000 € euros pour les travaux à effectuer, avec prioritairement les portes et fenêtres des locaux techniques et la réfection de la salle de sport. Sont également concernés le bâtiment à droite de l’entrée du CSP pour refaire des dortoirs SPV, une salle de repos, des locaux administratifs (amical, JSP, syndicat) et un foyer. Les plans sont validés, les entreprises seront consultées en novembre ou décembre, ce qui annonce des travaux en début d’année prochaine. Le local VSAV sera également refait en 2016. Il a été également levé la problématique des dégâts occasionnés par l’importance du nombre de pigeons, qui doit amener une réflexion et peut-être une recherche de solution auprès de la mairie.

Réponse de la direction :

b) Reims Witry : le problème reste le même pour ce bâtiment, car il y a une incertitude sur le nombre de pompiers qui resteront logés à l’avenir.

Deux solutions sont évoquées :

– le SDIS achète l’immeuble d’une valeur de 3 800 000 € et investi 1 800 000 € en travaux.

– l’effort Rémois prend en charge les travaux, mais double le loyer annuel passant de 110 000 € à 220 000 € avec un bail de 20 ans.

Pour la direction et les élus le choix reste cornélien, car le nombre de logés n’est actuellement pas suffisant et l’avenir incertain.

Ils ont également proposé de combler les logements vacants par des PATS et des pompiers volontaires qui en feraient la demande.

Expression CGT : Reste que les logements sont attribués par nécessité absolue de service, ce qui n’est pas le cas pour les agents autres que sapeur-pompier professionnel.

Donc pour le moment aucune décision n’a été prise et les logés restent dans des locaux en très mauvais état, hors norme électrique et mal isolés. Tout cela ne devrait pas inciter les agents à rester dans cette tour d’habitation insalubre, si ce n’est pas le but recherché, c’est bien imité.

Réponse de la direction :

c) Châlons en Champagne : un audit thermique est actuellement effectué par une entreprise au CSP de Châlons et d’Epernay. L’analyse et les résultats devraient être remis à la direction courant novembre. Un budget de 90 000 € pour le CSP Châlons est déjà prévu, une rallonge budgétaire sera certainement nécessaire.

Expression CGT : Pour notre part, nous n’avons pas besoin d’une expertise pour nous rendre compte que le bâtiment principal datant de 1980 est une passoire calorifique l’hiver et un four à pizza l’été. Le personnel du CSP attend avec impatience l’isolation de cette partie du CSP, à la fois pour le confort des agents, mais aussi pour éviter le gaspillage dû au surcout de chauffage et par la même occasion pour soulager ceux qui ont un peu de conscience écologique.

Réponse de la direction :

d) Epernay : la demande de climatisation des chambres est une nouvelle demande et n’a pas été programmée, ni bien évidemment budgétée. Pour le moment ou plutôt l’été prochain, les climatisations utilisées dans certains bureaux pourront être transférées pour les nuits dans les chambres des agents et d’autres viendront faire l’appoint si nécessaire.

Expression CGT : Voilà qui est nouveau, le partage entre les officiers et la troupe, après tout pourquoi pas ! Reste à gérer les complications que pourrait apporter le charivari de climatiseurs qui le jour permettront de mieux travailler et la nuit de mieux dormir, ou inversement…

********************************************************

Offre d'emploi

Question N°2 : Quels recrutements de SPPNO pour 2015 ?

Réponse de la direction :

Une dizaine de postes de SPPNO sont vacants pour 2015 : 2 Châlons, 3 Epernay, 1 Vitry-le-François, 1 Reims Witry, 3 à Reims Marchandeau + 2 SPV en CDD.

Une Formation Initiale commencera le 2 novembre à Reims avec 3 recrues du SDIS de l’Aube en complément.

Expression CGT : On nous a gentiment envoyé la patate chaude concernant le recrutement de SPP de 2ème classe, donc sans concours. Le SDIS de la Marne peut en recruter 5 ou 6 selon les quotas prévus par les textes et ce serait pour les SPV en CDD actuel. Ce sont des SPV qui travaillent avec nous depuis plusieurs mois, qui amènent satisfaction et qui sont de souche Marnaise. Bien qu’à la CGT nous défendons l’égalité d’accès à la fonction publique pour tous et donc par le biais d’un concours, il nous semble aujourd’hui difficile de rejeter ces jeunes en CDD qui n’ont pas pu passer le concours national en 2013 du fait de leur jeune âge. Pour ces raisons et bien d’autres amenées dans la discussion, nous n’avons pas fait barrage à ce type de recrutement.

La question N°3 porte sur les CDD de SPV et la direction nous a donné des informations sur les CDD en cours et à venir pour les remplacements provisoires de pompiers professionnels. Les informations étaient confuses et nominatives c’est pourquoi nous ne communiquerons pas plus dans cet article sur ce sujet tant que les intentions de la direction ne seront pas plus précises.

********************************************************

Formation

Question N°4 : Quelles orientations dans le calendrier de formation 2016 avec l’ouverture des spécialités dans le cadre du parcours qualifiant proposé par la direction ?

Expression CGT : Juste avant cette réunion, le calendrier de formation 2016 a été validé, au lieu de vous faire l’énumération des stages proposés, nous vous invitons à le consulter dans vos CSP respectifs et de faire remonter vos remarques aux représentants CGT de votre CSP.

********************************************************

RPS

Question N°5 : Quelle utilisation avez-vous prévue du résultat d’enquête sur les risques psycho-sociaux ?

Réponse de la direction : 

Des dispositions ont déjà été prises et le protocole d’accord en est un, car il permet aux agents d’envisager l’avenir d’une manière plus claire. Des améliorations portant sur la vie dans les CSP sont en cours ou vont l’être, une présentation plus technique sera bientôt faite auprès des élus. Au SDIS de la Marne le sigle a changé, on ne dit plus RPS (Risques Psycho-Sociaux), mais QVS (Qualité de Vie en Service).

Expression CGT : Le sigle RPS est transformé en QVS, voilà une idée qu’elle est bonne, on va déjà mieux ! Remplacer Risque par Qualité, c’est un vrai tour de magie, Gérard Majax n’aurait pas fait mieux !

En fait, c’est un travail cérébral, si tu as les bras cassés, on t’expliquera que tout va bien car tu peux encore marcher. C’est simple, mais il fallait y penser. 

On a hâte de voir la suite des dispositions prises. Avec un tel engouement pour la mise en place d’une véritable QVS, nous serons le SDIS le plus pauvre de sa catégorie, mais qui survit, qui a des effectifs au ras des pâquerettes, mais exploités au maximum, qui travail dans des locaux vétustes, mais d’époque, et avec des agents heureux, mais ils ne le savent pas encore.

********************************************************

Corde

La question N°6 porte sur la suite de l’accident du FPT 1 de Châlons place Godart ayant entrainé le décès d’un jeune homme.

Expression CGT : A ce jour, les pompiers témoins de ce drame sont toujours très affectés et nous souhaiterions que la direction et les élus soient solidaires envers nos collègues. Il semblerait que cela ne soit pas le cas pour le moment bien au contraire, ils nous lâchent après nous avoir expliqué qu’il fallait se serrer les coudes. Dans un avenir proche, nous vous informerons des suites que le syndicat CGT du SDIS de la Marne mettra en œuvre pour soutenir les pompiers Châlonnais victimes eux aussi de cette tragédie. 

********************************************************

Repas

Question N°7 : La dernière augmentation du tarif des repas fournis par la société API a été entièrement prise ne charge par les agents, nous demandons que la prochaine soit absorbée pour la direction.

Réponse de la direction :

Il n’y aura pas d’augmentation avant juin 2016, nous allons étudier le coût qu’engendrerait une hausse des tarifs. Cependant, nous ne sommes pas hostiles à cette proposition et le débat sur cette prise en charge sera remis à l’ordre du jour dès que les prix changeront.

Expression CGT : C’est un bon début, mais on reste sur notre faim !

********************************************************

Chaussette trouée

Question N°8 : La mise en place du magasin d’habillement avec l’échange à usure constatée vient de se mettre en place, cependant il y a trop de restrictions. A quand un fonctionnement réel et complet de nouveau système ?

Réponse de la direction :

Pour le moment les changements se feront petit à petit, car un certain nombre de pompiers n’ont pas la totalité des effets prévus par le règlement d’habillement. Il n’y a pas de date précise pour un fonctionnement complet, malgré l’achat des vêtements divers d’une valeur de 500 000 € pour cette année. Concernant les effets de sport, seules les baskets de footing seront changées cette année.

Expression CGT : Des difficultés étaient prévisibles, car il y a beaucoup de retard dans le renouvellement des effets, mais aussi dans la dotation aux nouvelles recrues. Nous veillerons que l’enveloppe budgétaire 2016 ne diminue pas, afin d’avoir un magasin d’habillement ressemblant au mieux à celui que l’on nous a vendu lors des dernières réunions.

********************************************************

Ce dialogue social remet sur la table quelques interrogations posées depuis longtemps, les réponses ne correspondent pas aux attentes et certaines restent floues. Des dossiers tels que la rénovation de l’immeuble d’habitation des pompiers Rémois est sans réponse depuis plusieurs années. Il est grand temps que la direction agisse et règle ce problème, afin que les agents puissent vivre dans des locaux décents, comme ceux des officiers logés par exemple.

Il faut également que cesse cette chasse aux sorcières et vouloir à toute fin sanctionner les agents, car non seulement cela n’apporte aucun crédit à notre hiérarchie, mais en plus fait monter une véritable haine entre les agents et la direction. Cette attitude de répression est stupide et d’un autre temps, aujourd’hui c’est par le dialogue que l’on trouve l’entente et l’apaisement dans un service tel que le notre et non pas à coup de couteau dans le dos.

********************************************************

Une grande journée d’action et de manifestation est prévue le 8 octobre prochain, c’est l’occasion de se rassembler et de participer à cette appel national pour montrer aux élus que les pompiers eux aussi ont des revendications à défendre.

Cliquez ci-dessous pour télécharger le préavis de grève, les lieux de rendez-vous ainsi que le calcul de retrait sur salaire

Préavis de grève

  Lieux et calcul de retrait sur salaire

********************************************************

Vous aimerez aussi...