La dématérialisation de la mise à mort

Dans la continuité du processus organisé par la CGT du SDIS 51 et de l’USD CGT Marne (Centres hospitaliers et santé), le jeudi 18 avril 2019, s’est tenu un débat public à la maison des syndicats de Châlons en Champagne en présence du Docteur Christophe Prudhomme, médecin urgentiste et militant CGT, concernant « l’arrêt de la réanimation des sapeurs-pompiers par ordre téléphonique sur certains arrêts cardiaques ».

Après plus 1h30 de débat, il  a été décidé d’interpeller le préfet de la Marne dans les prochains jours, mais également de saisir par courrier le Conseil National de l’Ordre des Médecins pour contester la décision du conseil local de la Marne et par la même occasion interpeller la Ministre de la Santé, Mme Agnès BUZYN.

Les élus du conseil départemental ne seront pas oubliés ainsi que les maires des principales villes. Enfin, si cela s’avère nécessaire, nous organiserons une manifestation de blocage devant l’ARS qui devrait valider en dernier lieu ce néfaste projet contre la population Marnaise.

Nous avons également pris l’engagement, si ce projet voit le jour, d’inciter les familles des victimes à porter plainte auprès du Procureur de la République contre le médecin qui aura donné l’ordre de cesser les manœuvres de réanimation des Sapeurs-Pompiers. Nous accompagnerons les familles dans ces procédures pour que soit sévèrement condamné ce praticien et qu’il soit mis hors d’état de nuire.

Nous devons protester de toutes parts avec la population pour que ce procédé ne voie pas le jour et faire obstacle à ce scandale sanitaire irresponsable et inhumain.

Une pétition a été diffusée pour récupérer un maximum de signatures de contestation,

elle est également mise en ligne :

http://chng.it/dT4RhxfsqX


Restez toujours informé en consultant régulièrement le site de la CGT du SDIS 51

Vous aimerez aussi...