L’intervention des pompiers doit-être facturée

Préfecture 05 11 2014

Correspondance envoyée à Charles De Courson

Monsieur le président du conseil d’administration du SDIS de la Marne,

Lors de la manifestation des patrons agricoles et viticoles devant la préfecture de la Marne, le mercredi 5 novembre 2014, des excréments d’animaux ont été déposés et projetés aux abords de la préfecture ainsi que sur la façade de l’hôtel de région. L’autorité préfectorale a sollicité les sapeurs-pompiers pour nettoyer les dégâts occasionnés et des véhicules d’incendie (CCF4K et VCP8K ainsi que le chef de groupe) ont été engagés.

Cette intervention ne rentre pas dans le cadre du prompt secours, ni même de nos missions.

Vous trouverez donc ci-dessous en rappel, le calcul de la facturation en prenant référence de la décision du conseil d’administration du SDIS en date du 17 octobre 2014 dans son rapport numéro 8, que les élus ont voté à l’unanimité : la participation aux frais des personnes bénéficiaires d’interventions distinctes de l’urgence et de la nécessité publique pour l’année 2014.

Le détail de la facturation de la prestation de nettoyage :

a) 1er appel à 17h29 retour à 18h02 : le CCF4K avec 4 SP et le VCP8K avec 3 SP. Le coût H/SP étant de 42 € (7 SP x 1 heure x 42 €) soit en total 1 : 294 €

b) 2ème appel à 19h07 retour à 22h02 : le CCF4K avec 3 SP et VCP8K avec 2 SP. Le coût H/SP étant de 42 € (5 SP x 3 heures x 42 €) soit en total 2 : 630 €

c) Le chef de groupe étant resté sur les lieux du 1er appel à la fin de l’intervention, de 17h29 à 22h02. Le coût H/SP étant de 42 € (1 SP x 5 heures x 42 €) soit en total 3 : 210 €

Le total à facturer pour le requérant est donc de 294 + 630 + 210 = soit un total de 1 134 €.

Il est toutefois utile de rappeler que les pompiers n’ont pas vocation à ramasser les excréments d’animaux, ni de nettoyer les rues suite à des manifestations incontrôlées. Il appartient maintenant à l’autorité préfectorale d’assumer le choix de n’être pas intervenu et d’en assumer les conséquences. Il est pour notre part inconcevable que la facture soit mise aux oubliettes, d’ailleurs vous le savez mieux que quiconque, notre budget est extrêmement serré et nous ne pouvons pas nous permettre de dépenses supplémentaires.

D’autre part, les sapeurs-pompiers sont extrêmement en colère à la fois de cette corvée imposée et du manque de reconnaissance de l’autorité et de notre hiérarchie. L’insalubrité de notre profession n’a jamais été reconnue pour des raisons bassement économique. Pour autant, les autorités et élus savent vers qui se tourner lorsque la situation les dépassent et qu’ils ont les pieds dedans.

Sachez que nous ne nous laisserons pas à l’avenir manipuler et utiliser de la sorte sans qu’une une riposte soit faite à la hauteur du préjudice subit.

Pour la CGT du SDIS de la Marne, Mario SANTIN 

 

Le vote CGT, votre meilleur atout !

 

Vous aimerez aussi...