Mais qui a embrassé la belle au bois dormant ?

La belle

Les technocrates de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) sont sortis de leur immobilisme et d’un long très long état végétatif pour aider les sapeurs-pompiers de France et de Navarre dans leurs difficultés opérationnelles, la lutte contre les agressions et risques psycho-sociaux, évolution de carrière, l’accompagnement des SDIS dans la réforme territoriale et les problèmes budgétaires que cela va engranger… En fait non ! On y a cru, mais ils ont tout simplement dépoussiéré leur ordinateur pour nous pondre un texte absurde, sectaire et rétrograde sur l’aspect physique et les tenues de sapeurs-pompiers.

Ils nous remettent une couche sur la coupe de cheveux, le port de la barbe, les bijoux et tatouage, … et au passage sur l’interdiction de manifester en tenue de pompier lors des conflits sociaux.

Et bien non, Messieurs les pompiers de Sainte Barbe, il n’est pas et ne sera jamais question d’empêcher les agents des SDIS d’exprimer leur mécontentement en tenue de travail. Et au lieu de perdre du temps avec ce genre de futilité, vous feriez bien mieux de trouver des solutions pour aider les SDIS à résoudre les difficultés quotidiennes et récurrentes que vous engrangez à travers vos arrêtés et circulaires.

Mais pour être efficace encore faut-il se bouger et avoir une certaine connaissance du terrain et pour cela sortir de sa tour d’argent et mettre de côté les cocktails et autres réunions gustatives.

Car ce n’est pas en faisant des excès de réunions et de petits fours que la sécurité de la population va évoluer en qualité. Depuis des années les agents, les organisations syndicales, les directions des SDIS et même les élus de l’administration attendent des réponses aux mille et une questions qui nous freinent et entravent nos missions de secours. Aujourd’hui la seule que nous avons porte sur la couleur des chaussettes et l’interdiction de porter des boucles d’oreilles. On est en droit d’attendre autre chose venant de cadres supérieurs grassement payés, usant et abusant de toutes sortes d’avantages en nature.

A moins que ce texte soit stratégique et qu’ils préparent le terrain avant de sortir de nouvelles directives qui pourraient mettre les pompiers en colère.

En réponse à cet arrêté du 8 avril 2015, il faudrait organiser une belle et grande manifestation à Paris, et en tenue, pour exprimer le ras le bol général des agents des SDIS dû aux difficultés actuelles et à l’incompétence de cette direction générale.

Tout compte fait, c’est dans l’inactivité qu’ils sont les moins nuisibles, il vaut mieux que la belle se rendorme.

Soyez assurés, Messieurs de la DGSCGC, de la sincère et profonde antipathie de l’ensemble du personnel du SDIS de la Marne… et de Navarre.

Ceux qui veulent lire un texte aussi débile qu’absurde issu de la crème de notre belle profession peuvent cliquer sur le lien ci-dessous

Arrêté du 08/04/2015

Vous aimerez aussi...