Résumé de la réunion de dialogue social du 12/01/2016

Dialogue social 2016

Etaient présents pour la CGT : AUBRY Alain (CSP Epernay), BRIN Gautier (CSP Marchandeau), DOUCHET Alexandre (CSP Reims Witry), LACOUR Yoann (CSP Châlons), PATUROT Nicolas (CSP Epernay), SANTIN Mario (SDIS 51), TOUSSAINT Jérémy (CSP Vitry-le-François).

Pour la direction le Cln DEMIERRE Sacha, Ltn-Cln CORDIER Jean-Luc, Mme FERRAND Mylène et également 1 représentant FO et 2 CFE/CGC.

En préambule de cette réunion le Directeur Départemental Adjoint (DDA) le Colonel DEMIERRE S. nous fait part de la mutation du Ltn-Cln GOULET F. pour le poste de DDA du SDIS de l’Aube au 1er avril 2016. Une vacance de poste est donc ouverte pour la fonction de chef de groupement opération.

Le SDIS a commandé des micros adaptés pour casque F1, afin de renforcer la sécurité en améliorant la communication entre le chef d’agrès, les chefs BAT et BAL et le conducteur. Pour commencer, seuls les CSP mixte en seront équipés et les chefs de groupe auront un model différent.

Le DDA a rendez-vous avec le responsable du site militaire de Mourmelon pour trouver un emplacement de manœuvre pour y déposer un nouveau caisson d’attaque et un celui d’observation qui est actuellement au CSP Châlons. Loin de toute habitation, cela devrait éviter une pollution de proximité et de recevoir régulièrement les plaintes des voisins. Ce n’est pas faute de les avoir prévenu, il était temps qu’ils s’en rendent compte !

Les critères de nominations des sergents ont été confirmés, des modifications avaient été évoquées lors de la réunion du 30 novembre 2015 (voir dans article précédent). Vos représentants CGT sont disponibles pour vous donner de plus amples informations.

Deux pick-up équipés d’une citerne et d’une motopompe pour feux de végétaux vont être achetés. Leurs affectations devraient être en test dans des centres de pompiers volontaires pouvant assurer un départ simultané avec un CCF. L’armement prévu du pick-up est d’un chef d’agrès incendie et d’un conducteur formé à ce type de véhicule. Une note du groupement opération viendra définir l’utilisation et les missions de cet engin. Nous ne sommes pas convaincus de la réelle utilité de ce type de véhicule dans notre département, d’autant plus que le CSP de Reims Witry en a eu une expérience décevante il y a quelques années.

Un nouveau Camion Citerne Grande Capacité de 10500 litres va être affecté au CSP Châlons, il sera armé par un chef d’agrès au minima 1 équipe, un équipier et un conducteur expérimenté au vu du gabarit important de ce véhicule. Sa mission principale sera l’alimentation des différents agrès sur site, il sera donc souvent sur les routes marnaises pour amener de grandes quantités d’eau à d’autres valeureux pompiers qui eux feront les extinctions. Cela a un intérêt opérationnel uniquement, car côté activité professionnelle c’est assez limité.

Suite à de nombreuses dérives, un rappel a été fait sur le repos de sécurité obligatoire. Il doit être équivalent au temps de garde, il n’est donc pas autorisé de programmer une quelconque activité sans avoir respecté ce repos. C’est tout simplement l’article 1 du décret n° 2013-1186 du 18 décembre 2013 relatif au temps de travail des sapeurs-pompiers professionnels, cela s’applique aussi et surtout à ceux qui usent et abusent de leur double casquette PRO-VO (professionnel-volontaire).

Avant la fin du 1er trimestre de cette année, une version consolidée du Règlement Intérieur sera disponible sur intranet. Tous les agents pourront enfin prendre connaissance des évolutions adoptées en conseil d’administration. Nous espérons ainsi éviter toutes interprétations farfelues aux modifications du règlement.

La longue période transitoire de la réforme implique de nombreux aménagements qui peuvent être différents d’un centre de secours à l’autre. Des agents ayant les mêmes compétences n’occuperont pas forcément les mêmes fonctions selon leur affectation. Cela a fait l’objet d’une grande discussion et qui reviendra sans doute si des travers voient le jour, pour plus d’informations rapprochez-vous de vos représentants CGT.

Un nouveau système de suivi de Formation de Maintien des Acquis (FMA) va être testé, il concernera l’ensemble des sapeurs-pompiers du SDIS de la Marne. Pour notre part, nous resterons attentifs à cette mise en place et son utilisation…

Selon la direction, l’effectif réel du CTA-CODIS est de 3 opérateurs en garde de 12 heures, avec un renfort ponctuel d’un 4ème agent ayant souvent comme horaire 10h/18h. La direction veut analyser l’utilité de ce 4ème poste, le cas échéant ils aviseront sur la période la plus favorable pour mettre en place cet agent supplémentaire. De notre côté, à la CGT nous allons également étudier la situation pour faire des propositions avec l’aide des opérateurs et chefs de salle, car il y a fort à parier que cela va entrainer une surcharge de travail pour les opérateurs en place.

La prochaine réunion se tiendra le 26 janvier prochain, nous examinerons la liste d’aptitude des sergents et le tableau d’avancement des adjudants pour l’année 2016. Si vous avez des questions ou des évolutions à proposer, contactez vos militants CGT rapidement.

Toute l’équipe CGT du SDIS de la Marne vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2016. Année qui fêtera les 80 ans de l’obtention des congés payés suite à une dure lutte de nos aïeux et dont le bénéfice profite à tous les salariés, qu’ils soient syndicalistes ou non et même les imbéciles qui sont contre le syndicalisme et malgré tout sont au ski actuellement et iront à la plage cet été !

Vous aimerez aussi...