La descente aux enfers continue !

FaucheuseMalgré de nombreux avertissements et de mises en garde auprès de notre direction concernant le ras de bol général d’une gestion inadaptée, inhumaine, acrobatique et dangereuse des effectifs de pompiers dans les centres de secours, notre hiérarchie continue d’ignorer les cris d’alarme des représentants du personnel de la CGT.

Dans l’urgence de l’application des textes et de la directive européenne sur le temps de travail, la direction a mis en place une modification et baisse des effectifs de pompiers la nuit dans certains centres de secours, à savoir : Châlons (20 jour/18 nuit), Reims Marchandeau (26/23), Reims Witry (20/17), Vitry le François (12/9).Cette disposition ne tient pas compte de la durée des gardes de 24 heures et la fatigue des agents, des difficultés des interventions accentuées la nuit, de la problématique des risques dans certains quartiers, de l’augmentation de la sollicitation des agents, tous ces facteurs aggravants et bien d’autres encore sont purement et simplement ignorés. A cela s’ajoute des décisions absurdes de gestion du personnel dans certains centres, où les agents logés pendant leurs jours de congés doivent rendre une nuit de disponibilité au service, ou encore les jours de récupération imposés, … Et pour finir une gestion des départs de nuit qui tient du sac de nœuds où chaque centre, et même chaque équipe travaille de façon complètement différente.

Pour résumer, nous évoluons dans une confusion incroyable où d’ailleurs la hiérarchie des centres de secours ne trouvent pas non plus de solution fiable.

Et de loin, très loin dans leur tour d’ivoire, la direction du SDIS continue et persiste dans ses choix et erreurs. Pire encore, ils en rajoutent avec des contraintes complémentaires sur le règlement opérationnel qui nous ramène des décennies en arrière, au temps où l’on partait en intervention sans se soucier de la qualification et niveau de formation du personnel, du nombre d’agents au départ, bref d’un laxisme dangereux où la sécurité des agents ne comptait pas ou peu.

Ce retour dans le passé n’est motivé que pour des pseudos raisons budgétaires et le pire reste encore dans les centres de volontaires où la sécurité est carrément abandonnée sous prétexte de leur manque de disponibilité.

Lors du dernier Comité Technique, la CGT et FO se sont opposés à ce massacre, dommage que la CGC/Avenirs Secours n’a pas eu le courage d’aller jusqu’au bout de leur démarche et nous suivre, cela aurait bloqué ce dossier et nous aurait permis de revoir ce projet de règlement.

Aujourd’hui il est clair que la direction a trahi les personnels du SDIS en leur faisant croire que la refonte du SDACR (Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques) permettrait de tirer le service public vers le haut, mais le constat est amer et la déception est grande.

C’est pourquoi la CGT du SDIS de la Marne appelle tous les agents à un rassemblement devant la direction route de Montmirail à Fagnières vendredi 20 février à 16h00 pendant le conseil d’administration.

A la fois pour interpeller les élus sur la situation gravissime et le manque total de sécurité pour les citoyens et les pompiers, ainsi que faire comprendre à notre hiérarchie qu’il faut changer rapidement de cap.

La CGT du SDIS de la Marne et le personnel sont déterminés à enrayer cette descente aux enfers.

Vous aimerez aussi...