Le club des 5, un remake inapproprié !

 Club des 5

 

Le 12 octobre 2011

Le club des 5, un remake inapproprié !

FO – CFTC/SNSPP – CGC/Avenir Secours – UNSA – L’association FNSPF, ces 4 organisations syndicales et l’association de 1901 n’ont rien trouvé de plus ridicule que le créer la Dynamique des Acteurs de la Sécurité Civile, un nouvel ordre qui dicte sa loi !

Un groupe d’individus, sans état d’âme, qui décident et signent à tour de bras des accords engageant l’ensemble des agents de notre profession avec un gouvernement qui est reconnu comme le plus défavorable au maintien du service public de la 5ème république.

Mais regardons cela de plus près :

Dynamique : qui manifeste une grande énergie, pas dans les manifs en tout cas !

Acteurs : comédiens qui jouent des rôles sur scène, tout est dit.

Sécurité : dispositif empêchant la mise en marche d’un mécanisme, d’un système. Bref, un obstacle.

Civile : individu qui n’est ni militaire, ni religieux, ni … en fait, qui n’est rien !

Ceci étant dit, les choses deviennent tout de suite plus claires. Un groupuscule d’acteurs minoritaires détermine les règles statutaires que devront subir des générations de pompiers professionnels sans la moindre consultation des intéressés.

Partant du principe qu’un mauvais accord signé vaut mieux que rien, ils collaborent étroitement avec une association qui est surtout spécialisée dans la remise de médailles, organisation de banquets et autres festivités. Ils renoncent au principe même de la revendication, à toutes confrontations, désaccords, luttes, revendications et manifestations qui pourraient inverser la tendance et améliorer le pouvoir d’achat des sapeurs-pompiers professionnels.

Pas la moindre fâcherie avec le gouvernement dans ce dossier lourd de conséquences. Ils ont oublié qu’ils représentaient les agents des SDIS et qu’ils ne sont pas une direction nationale bis, snobant la valeur la plus importante du syndicalisme, la démocratie. Les sièges cossus du ministère ont dû leur faire oublier les conditions de travail et la pénibilité de notre métier.

Reste heureusement les organisations syndicales de terrain qui sont à l’écoute « de la France d’en bas ». Nous, à la CGT, avons travaillé ensemble, nous nous sommes réunis régionalement, interrégionalement et nationalement afin de porter les revendications des salariés. Ce qui nous amène aujourd’hui à contester vigoureusement contre le projet de décret de la refonte de la filière et dont pour en justifier la signature, le club des 5 nous fait passer des vessies pour des lanternes.

Nous exigeons le retrait de :

– l’ouverture d’un accès sans concours réservé aux seuls pompiers volontaires, ce qui est un acte anticonstitutionnel car chaque citoyen doit disposer des mêmes droits pour intégrer la fonction publique

– l’allongement du déroulement de carrière en catégorie C de 14 à 21 ans par le passage de 4 à 6 grades entraînant une perte significative de salaire

– la mise en place en pleine carrière d’un concours en catégorie C

– la perte de la NBI fonctionnelle pour les sergents (-16 points)

– la création d’indices fantaisies à seule fin de limiter la progression des lieutenants actuels

– la suppression du grade de major et réintroduction des grades de lieutenants 2ème et 1ère classe

– la non-reconnaissance des qualifications et niveaux d’études

– des mesures transitoires incohérentes concernant qu’une minorité

– du système de quota dissimulé sous l’appellation ratio promus/promouvables de la loi 2007-209 du 19 février 2007 relative à la Fonction Publique Territoriale

  

 Afin de porter haut et fort nos revendications, l’intersyndicale

CGT – FA – CFDT propose 2 journées d’actions nationales :

 

La 1ère se tiendra le lundi 17 octobre prochain avec un rendez-vous à 14h00 au CSP de METZ afin d’assister à une réunion d’information sur la refonte de la filière, puis une manifestation est prévue devant la préfecture de la Moselle lors de la nomination du préfet VIGNON, avec dépôt de motions et de cartes de la FDSPF.

Le départ se fera dès 10h00 du CSP de Châlons pour le co-voiturage.

 

La 2ème a pour objectif un grand rassemblement national

à Paris le jeudi 3 novembre, inscrivez-vous rapidement auprès de vos représentants syndicaux pour réserver votre place dans le bus.

 

(5 € de réservation et de participation aux frais de transport est demandé par participant)

 

Mobilisez-vous et mobilisez vos Camarades !

 

C’est maintenant qu’il faut montrer notre désaccord et soutenir nos délégués nationaux, qui eux, défendent l’intérêt du service public, sans oublier les agents des SDIS.

Vous aimerez aussi...